Retour accueil

Vous êtes actuellement : Le SNUipp-FSU 14  / Actualités 


Remise des 250 000 signatures de la pétition « sauvons les rased » au ministère
Suites de l’action pour les RASED

jeudi 4 décembre 2008

A l’issue d’une manifestation qui a réuni plus de 600 collègues, à Paris, une délégation des organisations et associations à l’initiative de la pétition « sauvons les rased » a remis au Ministère de l’Éducation Nationale les 250 000 signatures recueillies à ce jour sur internet et sur papier. Un communiqué commun à été rédigé à l’issue de l’entrevue. En voici la principale trame non encore finalisée :

250 000 SIGNATURES REMISES AU MINISTERE POUR SAUVER LES RASED

La délégation a remis la pétition « sauvonslesrased », avec les premières 250 000 signatures récoltées. Elle a fait part au représentant du ministère qui l’a reçue des raisons de cette mobilisation et de l’ampleur du mécontentement suscité.

En réponse, le directeur adjoint de la DEGESCO a affirmé que :

- le ministère ne supprimera pas le dispositif RASED, en particulier, dans le cadre du budget triennal, il n’envisage plus de poursuivre la suppression des postes E et G en 2010 et 2011,
- le recrutement, et les formations spécialisées E et G sont maintenus, et des départs auront donc lieu en 2009. La circulaire de l’IA de Seine-et-marne serait donc « une erreur » ;
- il confirme par contre la « sédentarisation » de 3000 emplois de maîtres E et G, principalement E. Il s’agirait de les implanter dans des « écoles au public fragile », sur des classes ordinaires, sans recréer de classes de perfectionnement. Les enseignants spécialisés ainsi « sédentarisés » auraient vocation à « partager leur expérience » avec leurs autres collègues de l’école.

Pour les organisations, l’annonce par le ministère du maintien du dispositif RASED et de la formation est une forme de reconnaissance de la pertinence des aides spécialisées. Mais le projet ministériel de « sédentarisation » contredit cette affirmation. Il signifierait en effet la prise en charge d’une classe ordinaire à temps plein par les collègues. Par conséquent, il n’y aurait plus aucune aide spécialisée aux élèves qui en ont besoin dans l’école, pas plus que de travail en partenariat. Il est du reste significatif que cette opération ne repose sur aucune étude. Visiblement, aucune réflexion sur ce qui en résulterait n’existe, ouvrant la voie à toutes les dérives locales.

Le ministère ne peut rester ainsi sur deux discours. Si les aides spécialisées sont pertinentes, il serait encore plus absurde d’en priver, par la « sédentarisation », les élèves des écoles les plus fragiles !

Les organisations appellent donc toute la communauté éducative à maintenir et amplifier la mobilisation en :

- continuant à faire signer la pétition « www.sauvonslesrased.org »

- se tournant vers les parents, les élus, les partenaires de l’Ecole pour renforcer le mouvement d’opinion pour la réussite de tous les élèves, la sauvegarde des aides spécialisées, des RASED et de leurs 3000 postes, notamment lors de la prochaine journée de mobilisation du 10 décembre

Les organisations ont convenu de se revoir dans les prochains jours pour examiner les suites à donner à ce mouvement.

SE-UNSA, SGEN-CFDT, SNUipp-FSU, SNUDI FO, FNAME, FNAREN, AFPEN

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |