Retour accueil

Compte-rendu du CTA

vendredi 14 octobre 2022

Le premier Comité Technique académique s’est tenu le 12 octobre. Dans sa déclaration préalable, la FSU a entre autre dénoncé :
- la situation du remplacement qui est déjà tendue en ce début d’année.
- le document humiliant les IEN, et au-delà, tous les personnels du Calvados.
- la crise énergétique et l’impact sur les conditions de travail (températures dans les établissements)
- le manque d’ambition dans la revalorisation salariale

La Rectrice a répondu qu’à la rentrée un travail dynamique a été effectué par les services et qu’il n’y a pas de difficultés particulières.
- Il y a un accord et un consensus sur la nécessité de revaloriser les salaires. Le budget 2023 est abondé et une partie des personnels a déjà bénéficié de cette revalorisation. Dans le pacte enseignant, des missions sont déjà effectuées par les agents et elles sont prises en compte.
- Ecole inclusive : 150 AESH supplémentaires sont recrutés cette année dans l’académie, 4000 AESH supplémentaires au niveau national en 2023, ces efforts sont très importants. La situation n’est pas encore idéale car chaque mois de nouvelles notifications sont attribuées. Les MDPH, selon les départements, proposent de plus en plus d’accompagnements mutualisés. Pour la Rectrice c’est souhaitable car les élèves doivent gagner en autonomie ! L’accompagnement ne doit pas être permanent mais il doit diminuer au fur et à mesure de la scolarité.
- Les questions énergétiques ont été anticipées par les collectivités lorsqu’elles effectuent des travaux dans les EPLE, et par le ministère avec un service de la DGESCO, cellule bâti scolaire, qui travaille sur ces questions depuis 2 ans. Cette cellule a été créée suite aux problématiques des sanitaires (toilettes) dans les EPLE mais elle travaille aussi sur les questions énergétiques.
- Conseil National de la Refondation CNR : uniquement sur la base du volontariat, pas de calendrier. Une équipe académique de 3 personnes (CARDIE – DASEN 61 – IA-IPR EVS) est à disposition pour accompagner ce dispositif. Concernant la nature des projets : cela peut être des projets déjà élaborés, mais ils doivent être partagés, d’autres projets peuvent naitre.
- Documents sur les IEN : la Rectrice condamne ces agissements qui sont extrêmement graves. Elle a demandé une enquête judiciaire et une enquête administrative auprès de l’Inspection Générale IGESR.

Le SNUipp-FSU est intervenu au cours du CTA sur plusieurs points :
- PRAF : difficultés à valider l’inscription.
Depuis plusieurs années, le premier degré a beaucoup perdu : les collègues ne peuvent quasiment plus choisir d’animations pédagogiques. Les formations supplémentaires se font en plus des 18h.
- Effectifs : la nette baisse de la scolarisation des moins de trois ans n’est pas seulement due à la baisse démographique, mais surtout à un manque d’ambition éducative : les effectifs des PS et MS sont souvent très élevés, empêchant la scolarisation des TPS.
- Bilan social : des documents ont mis en évidence que les collègues du Calvados consultent le service mobilité et la médecine de prévention beaucoup plus que ceux des autres départements. Le DRH a tenté d’expliquer la tendance par le fait que les services sont basés à Caen. Cette réponse n’a pas convaincu le SNUipp-FSU14, d’autant plus que les entretiens peuvent être téléphoniques. Pour le SNUipp-FSU14, c’est le management de la DSDEN14 qui est la cause de ce mal-être.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |