Retour accueil

Mépris du ministre

lundi 5 mars 2007

Depuis plusieurs mois, le ministre ne manifeste que du mépris envers notre profession et ses représentants : mise en oeuvre du protocole sur la direction d’école alors que les organisations syndicales représentant plus de 70% de collègues ne l’ont pas signé, mise en cause de la professionnalité des enseignants du premier degré à propos de l’apprentissage de la lecture, de la grammaire puis du calcul, sanction à l’encontre de milliers de directrices et directeurs engagés dans l’action syndicale, publication d’un décret sur les E.P.E.P contre l’avis unanime de la communauté éducative après un semblant de concertation où les syndicats représentant plus de 70% de la profession ont refusé de siéger.

Les enseignants du premier degré sont fatigués de ce mépris, de l’absence totale d’un véritable dialogue social, comme ils l’ont montré lors des journées de mobilisation du 20 janvier et 8 février.

Le SNUipp exige la levée des sanctions contre les directrices et directeurs d’école, le respect du travail quotidien des enseignants effectué au service de la réussite des élèves, le respect de la représentativité des organisations syndicales dans le cadre d’un véritable dialogue social.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |