Retour accueil

Inédit dans le Calvados : recrutement de contractuel-les dans le 1er degré !

mardi 1er décembre 2020

Avant, lorsqu’il manquait des enseignants en début d’année scolaire, le ministère autorisait le recrutement sur liste complémentaire. Les collègues appelé-es étaient en poste et terminaient leur formation l’année suivante. Mais ça, c’était avant.

La loi de la transformation de la fonction publique votée en août 2019 ouvre la voie au recours massif d’agents contractuels, ils sont désormais la variable d’ajustements des emplois publics. Cette année en est la parfaite illustration.

Bien avant septembre, la FSU et le SNUipp-FSU anticipaient la rentrée et demandaient au gouvernement de recruter sur liste complémentaire.
Après avoir minimisé les chiffres, tenté de cacher la réalité de la situation dans les écoles et suite aux interventions incessantes du SNUipp-FSU en particulier dans toutes les instances et audiences, le ministère a annoncé, le 18 novembre, des milliers de recrutements en cours d’année afin de pallier le manque criant en capacité de remplacement.
Les recrutements se font majoritairement sur la liste complémentaire du concours CRPE, mais, c’est inédit dans notre département, c’est un contrat de contractuel, ce qui fait perdre aux étudiant-es le bénéfice du concours. Les étudiant-es vont donc devoir le repasser (en plus de leurs partiels). Autant dire que les candidat-es ne se bousculent pas au portillon, la plupart préférant se consacrer à leurs études. Dans certains départements, les services sont même allés jusqu’à proposer ces postes de contractuels aux néoretraité-es ! Eux non plus ne semblent pas avoir été séduits par cette offre de reprise du collier institutionnel en cette période tendue. On les comprend.

Concrètement, le Calvados a la possibilité de recruter jusqu’à 53 contractuel-les pour une période du 1er décembre jusqu’aux vacances de février. Ces recrutements seront dédiés prioritairement aux remplacements des ASA covid ou congé maladie covid.
Si ils permettront des "remplacements" et pourront améliorer la situation dans certaines écoles, notamment pour le non-brassage des élèves, un emploi de contractuel enseignant, c’est un emploi précaire, en CDD, sans formation pédagogique. Ce choix du ministère renforce la précarité et nie l’importance de la professionnalité des enseignant-es et enseignants.
Le SNUipp-FSU dénonce les contrats précaires et revendique la création d’emplois pérennes : les contractuel-les recruté-es dans l’urgence aujourd’hui devront être titularisé-es et formé-es.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |