Retour accueil

Vous êtes actuellement : COVID-19 


Gestion autoritaire de la reprise des écoles par la mairie de Caen : ça suffit ! Rassemblement (par groupes de 10) mercredi 10 juin 15h devant l’hôtel de ville de Caen

mercredi 3 juin 2020

Non, monsieur le Maire de Caen, la réouverture des écoles ne se passe pas bien… Et vous en êtes en grande partie responsable !

Après que le Président de la République ait décidé de rouvrir les écoles à partir du 11 mai et conformément aux préconisations de leur Ministre et de leurs inspecteurs-trices, les enseignant-es des écoles de la ville de Caen ont travaillé à un accueil échelonné des élèves. La prudence, la responsabilité, la difficulté à tenir un protocole sanitaire rigoureux, d’assurer l’accueil des élèves dans de bonnes conditions, le devoir de rassurer les parents, la nécessité de procéder régulièrement aux ajustements nécessaires … méritaient qu’on prenne le temps et que l’on travaille ensemble à une rentrée progressive de tous les élèves dans les meilleures conditions humaines et sanitaires.
Or, unilatéralement, et sans concertation avec les personnels, vous avez imposé, dès le 12 mai, une reprise de tous les niveaux et de tous les élèves.
Dépassant vos prérogatives, vous avez même imposé aux enseignants leur manière de travailler (accueil dans les classes devant enseignant à la demi-journée avec changement de locaux à l’interclasse).
Les enseignants ont dû, dans l’urgence, revoir leur copie, s’adapter… et bien souvent se substituer aux services de la ville. Le jour de la prérentrée, ils ont dû assumer cette décision : ce sont eux qui ont déménagé leur mobilier, ce sont eux qui ont procédé à l’aménagement des locaux, qui ont condamné un robinet et un toilette sur deux, qui ont organisé la circulation dans les couloirs, qui ont signalé les marquages au sol…
Et le jour de la reprise, ce sont encore eux qui ont tenu l’école à bout de bras, face à des animateurs de la ville de Caen souvent recrutés dans l’urgence, ignorants des nouveaux fonctionnements de l’école, du protocole sanitaire et des contraintes inhérentes à leur nouvelle fonction comme la préparation d’activités pour encadrer des groupes d’élèves, 2S2C.
Et comme si cela ne suffisait pas, ils ont dû s’adapter aux nouvelles contraintes concernant les horaires, l’occupation des locaux, le ménage, la restauration…
La sagesse aurait voulu que l’on mette en œuvre les moyens pour s’adapter aux besoins des équipes pédagogiques et des élèves. A Caen ce fut l’inverse : tout le monde a dû s’adapter aux exigences comptables de la Mairie.
Les semaines qui ont suivi, ce sont les enseignants, encore, qui ont dû jouer le rôle de vos secrétaires en transmettant vos communications et vos enquêtes aux parents… autant de courriers dans lesquels vous écrivez que tout se passe à merveille et que tout le travail se fait en concertation avec l’Éducation nationale !
Aujourd’hui la coupe est pleine : avec la même autorité, avec la même absence de concertation, vous imposez de nouvelles contraintes dans le cadre de la deuxième phase de déconfinement du 2 juin. Vos décisions ne sont que comptables. Les élèves et leurs enseignants sont devenus des pions qui peuvent être déplacés pour satisfaire vos exigences. Certains enseignant-es doivent abandonner leurs élèves à leurs collègues et aller enseigner dans une autre école, certaines classes sont éclatées dans d’autres classes correspondant à d’autres niveaux...
Récemment, la réduction des moyens d’encadrement par des agents municipaux, la rentabilisation des groupes d’élèves afin qu’ils atteignent les seuils de 15 en élémentaire et 10 en maternelle, conduisent à des aberrations pédagogiques, une perte de sens et à des situations personnelles dramatiques : certains élèves doivent quitter leur classe pour en rejoindre une autre : jusqu’à la fin de l’année, ils ne travailleront plus avec leurs camarades, ni leur maître-esse !
On ne compte plus les conséquences désastreuses de cette gestion calamiteuse.

La situation n’est plus tenable, les personnels et leurs élèves souffrent : il est urgent d’abandonner cette gestion comptable, ce mépris et cet autoritarisme pour se tourner vers les équipes pédagogiques dans les écoles et leur permettre de travailler, de nouveau, de façon sereine au service de la réussite de leurs élèves.

Une audience avec le Maire est prévue à 14 heures.

RASSEMBLEMENT DEVANT L’HÔTEL DE VILLE DE CAEN
MERCREDI 10 JUIN
15 HEURES

Organisation sur place

Par groupes de 10 personnes maximum avec distanciation entre collègues pour respecter les consignes sanitaires, l’esplanade est suffisamment grande pour accueillir beaucoup de groupes. Masque fortement recommandé.
N’hésitez pas à venir avec vos pancartes, vos banderoles, vos sifflets !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |