Retour accueil

Compte rendu du groupe de travail du 3 juillet

vendredi 6 juillet 2018

152 collègues ont été nommé-es au GT du 3 juillet. 61 auront leur affectation au GT du 30 août. Il reste 7 postes en ASH.

La procédure actuelle ne peut prendre pas en compte chaque situation humaine et comme chaque année, le SNUipp-FSU demande à ce que les collègues puissent postuler sur des vœux postes. L’administration refuse toujours. Le retour aux vœux postes est-il trop contraignant (publication des vœux, recensement...) pour les personnels de l’administration ?

Il y a eu peu de modifications dans les projets d’affectation.
- Une collègue partant en congé parental a libéré le poste prévu, ce qui a entraîné une cascade pour 4 collègues sur des postes dans la zone de Vire.
- Un poste maternelle a été donné à une collègue qui avait plus de barème.
- un échange a été accepté entre deux collègues ayant le même barème, l’une travaillant déjà sur un poste concerné.
- un poste de direction a finalement été pourvu, il a été remplacé par un autre poste.

Le SNUipp-FSU a alerté sur la composition d’un poste proposé aux PES : 4 niveaux du CE1 au CM2 à Villerville. Pour l’IENA, « le contexte d’accueil est favorable ! L’IEN a assuré qu’il n’y aura pas de difficultés particulières ».

Le SNUipp-FSU s’inquiète des postes fractionnés composés de demi-journées. Sur le terrain, il est difficile de gérer la pause méridienne entre la sortie, les parents, la cantine, les corrections, les photocopies, le rangement, le délai de route pour changer d’école… Les services nous assurent être attentifs.

Le SNUipp-FSU a rappelé qu’il restait deux postes vacants à Lisieux de psychologue scolaire. Pour l’administration, la gestion est maintenant académique. Sauf que les psychologues dépendent des IEN dans le premier degré. L’IENA a répondu à notre interrogation sur le redécoupage des circonscriptions et les secteurs d’intervention des psychologues. Ces derniers dépendront parfois de deux IEN dans les circonscriptions de Caen mais la Direction académique n’a pas voulu réorganiser dans la précipitation de nouveaux secteurs (prévu pour la rentrée 2019).

Le SNUipp-FSU a demandé à ce qu’une information concernant les modules nationaux de formation de l’ASH soit transmise, surtout que la formation CAPPEI nécessite des compléments de formation (BO n°25 du 21 juin 2018). Pour l’IENA « ces formations sont très coûteuses. De plus dans notre département une augmentation de 38 % de la formation est actée. Une réflexion est en cours pour organiser des formations dans le futur entre Caen et Rouen ». Concrètement l’information ne sera pas transmise aux collègues. Encore une fois, le budget n’est pas à la hauteur des moyens.
- lien vers les modules ici

Nous avons eu confirmation que l’accompagnement des élèves par les AVS sera diminué, surtout dans les ULIS collège. Encore une question d’enveloppe budgétaire. Nous espérons avoir plus d’informations lors de la prochaine audience du 12 juillet.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |