Retour accueil

Hors classe 2018 : analyse du SNUipp-FSU14

jeudi 14 juin 2018

Le projet hors classe des enseignants du premier degré du Calvados prévoit les répartitions des 961 avis ainsi :
à consolider : 7,4%
satisfaisant : 59%
très satisfaisant : 21.3%
excellent : 11%

Il n’y a aucun avis excellent dans 2 circonscriptions. 3 circonscriptions ont plus de 11% d’enseignants ayant un avis à consolider.

A titre de comparaison, les appréciations "très satisfaisant "et "excellent" représentent 55% pour les professeurs certifiés dans le second degré alors qu’elles atteignent à peine 33% dans le premier degré.

Ces pourcentages en disent long sur le regard porté par les supérieurs hiérarchiques sur la valeur professionnelle des enseignants du premier degré.

Les conséquences morales sont importantes pour l’ensemble des collègues concerné-es au regard de leur investissement professionnel au quotidien face à une appréciation profondément démotivante, d’autant plus que ces appréciations ont vocation à rester figées, comme le précise la circulaire de référence, jusqu’au supposé passage à la hors classe de l’intéressé-e.

Contrairement aux orientations de la circulaire, il ressort de ce projet que :
- l’ancienneté de la note a rarement été prise en compte (les IEN n’ayant peut-être pas eu les données, ni même accès aux rapports d’inspection)
- la répartition des avis par échelon n’est pas respectée. En effet, le projet prévoit par exemple :
à l’échelon 11 : 10% d’avis "à consolider" et 13.7% d’avis "excellent"
à l’échelon 9 : 5.3% d’avis "à consolider" et 9.3% d’avis "excellent"

De plus, à égalité de barème le critère de départage est l’ancienneté dans le corps PE et non l’AGS ! Ce choix pénalise tous les ex-instituteurs et institutrices ayant intégré tardivement le corps PE.

Pour de nombreux collègues, anciens instituteurs, c’est la double peine : peu de points de valeur professionnelle liés au « satisfaisant » et peu de points liés à l’ancienneté dans le corps des PE entrainent un petit barème, les privant de l’accès à la hors classe !

Le SNUipp-FSU a interpellé le DASEN et obtenu un groupe de travail avant la tenue de la CAPD. Les recours seront examinés.

Au niveau national, le SNUipp-FSU ne cesse d’intervenir auprès du ministère pour dénoncer les incohérences et les injustices des projets départementaux. Il relance sans arrêt les services : à ce jour le ratio de la hors classe n’est pas encore connu.

PDF - 318.3 ko
courrier unitaire adressé au ministre
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |