Retour accueil

Vous êtes actuellement : Le SNUipp-FSU 14  / Actualités 


TOUS EN GREVE le 26 janvier + Lettre aux parents

Pour l’augmentation des salaires, tous et toutes en grève le 26 janvier !

jeudi 7 janvier 2016

Le pouvoir d’achat des PE en baisse !

Raison26janv

Comme tou-tes les agent-es de la fonction publique, les professeur-es des écoles voient leur pouvoir d’achat baisser depuis des années. Les femmes sont particulièrement pénalisées, puisqu ’elles gagnent en moyenne 300 € de moins que les hommes en fin de carrière. Nos salaires sont inférieurs de 17 % à la moyenne des pays de l’OCDE, et la différence avec les enseignant-es du second degré reste importante (5 300 € par an en moyenne).

Le point d’indice est gelé depuis 2010, nos salaires ont baissé depuis un an avec la hausse des retenues pour pension. Depuis 1998, notre pouvoir d’achat a baissé de 15 % ! L’austérité se poursuit !
Le gouvernement confirme son choix de mener une politique d’austérité : 40 milliards d’euros donnés aux entreprises, sans aucune contrepartie en création d’emplois ! Pour les financer, le gouvernement continue à dégrader les services publics (suppressions de postes dans la santé, créations très insuffisantes dans l’Education...), et maintient le gel des salaires dans la fonction publique !

Dégel du point d’indice !
Pour la première fois depuis des années, un rendez vous salarial pour les fonctionnaires aura lieu en février. Mais le gouvernement semble vouloir proposer une revalorisation très faible. Il est urgent d’augmenter significativement la valeur du point d’indice, de l’indexer sur les prix et de prendre des mesures de rattrapage pour tous et toutes.

Sur l’ISAE
Si les primes restent insatisfaisantes (elles ne sont pas intégrées dans le calcul des retraites), l’alignement de l’ISAE sur celle du second degré (1200 € par an) doit être obtenue lors de ces négociations ! Cette revendication est soutenue par plus de 50 000 enseignants dans le cadre de la campagne du SNUipp-FSU. Le gouvernement n’a encore décidé ni du montant de sa revalorisation, ni du principe d’une programmation conduisant aux 1 200 euros comme pour l’ISOE du 2nd degré. Là encore, c’est l’hypothèse basse qui circule : un coup de pouce de 200 euros supplémentaire et c’est tout.

Se mobiliser !
Tout reste à faire. C’est donc maintenant qu’il faut agir pour obtenir du gouvernement les décisions les plus favorables pour notre pouvoir d’achat lors des discussions à venir. Il est essentiel de redonner de l’attractivité au métier d’enseignant et de la reconnaissance envers notre engagement professionnel.

Les organisations syndicales de la fonction publique FSU, CGT, FO et Solidaires appellent l’ensemble des fonctionnaires des trois versants de la fonction publique à se mobiliser pour montrer au gouvernement que ce rendez vous salarial doit déboucher sur de réelles avancées.

Le SNUipp et la FSU 14 appellent à être massivement en grève et à participer aux manifestations du 26 janvier (heures et lieux à retrouver prochainement).

Pas d’hésitation en grève le 26 janvier !
manifestation
10h30 Place du théâtre Caen

PDF - 106.8 ko
Tract Grève du 26 janvier
PDF - 235.2 ko
Texte d’appel intersyndical 1er degré
Word - 16 ko
Lettre aux parents 26 janvier

Résumé en images

PDF - 46.1 ko
Raison1
PDF - 58.1 ko
Raison2
PDF - 44.8 ko
Raison3
PDF - 48.7 ko
Raison4

Modalités de grève

Qui peut faire grève ?
L’ensemble des personnels titulaires, non titulaires, les EVS, AVS, les ATSEM, les directeurs d’école car ils ne sont ni chefs d’établissement, ni fonctionnaires d’autorité. Les professeurs des écoles stagiaires (PES) EAP et M2 sont autorisés à faire grève. Contactez le SNUipp-FSU en cas de problème !

Plus de déclaration préalable , la consigne continue :
Le SNUipp-FSU appelle les enseignant-es des écoles à abandonner la fastidieuse procédure de déclaration préalable depuis la la journée de grève du 9 avril. Dès la parution de la loi du 20 août 2008 instituant « un droit d’accueil dans les écoles maternelles et primaires », le SNUipp-FSU s’était opposé à ce texte qui constitue une entrave au droit de grève des enseignant-es du premier degré.

Cette loi avait d’ailleurs été contestée par de nombreux parlementaires, dont le Président de la République et le Premier ministre actuels, qui avaient saisi le Conseil constitutionnel.

La lettre aux parents
Les grévistes informent les familles dès que possible par écrit qu’il n’y aura pas classe dans le cahier de correspondance. Par contre, la lettre (à venir) informant des motifs de la grève peut être soit distribuée à la sortie de l’école, soit transmise sous pli cacheté ou agrafé.

Word - 16 ko
Lettre aux parents 26 janvier

Communication sur le SMA
Dans tous les cas, le directeur gréviste, pas plus que ses adjoints grévistes, n’est tenu d’être sur place, aucune information n’est donnée par téléphone à qui que ce soit (mairie, inspection, renseignements généraux…) sauf, bien sûr, au SNUipp-FSU !

Les maires sont désormais prévenus par l’IA qui leur demande de mettre en place un SMA si le taux de grévistes est supérieur à 25%. Le BO n°33 du 4/09/08 indique que « les directeurs facilitent la mise en place des mesures d’information que la mairie organise à destination des familles… ». Il n’est pas explicitement dit que nous devons transmettre les informations que la mairie veut communiquer aux familles, et ça ne doit pas être aux grévistes d’informer sur la mise en place du SMA !
Vous pouvez donc, par exemple, proposer les clés du panneau d’affichage…

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |