Retour accueil

Vous êtes actuellement : Le SNUipp-FSU 14  / Actualités 


Bilan des RIS de novembre 2015

jeudi 10 décembre 2015

Compte-rendu des RIS de novembre à Falaise, Lisieux, Caen, Hérouville et Vire du mois de novembre 2015

Sujet abordés lors des Réunions d’Information Syndicale

Actualités suite aux attentats : Tableau de signalement d’enfants perturbateurs mal perçu. Quid du suivi des enfants qui posent problème en temps normal ?

Direction et "simplification" administrative : Les collègues ont l’impression d’avoir encore plus de travail que les années précédentes. Pas de formation et perte de temps dans l’intranet à chercher des documents et télécharger des dossiers, tableau de bord à remplir mais pas opérationnel en début d’année, multiplication des mails envoyés par l’administration… Selon la direction académique, un travail important a été demandé en début d’année mais ne sera plus demandé. Le SNUipp-FSU a demandé au Comité Technique Académique un bilan en fin d’année scolaire.
Le SNUipp-FSU revendique un allègement des tâches de principe et encourage les collègues à suivre la motion du conseil d’école sur « Maintenant, on simplifie nous-même ! ». Etat de la négociation en cours au niveau national et départemental.

 Formation  : Les parcours d’inscription sont compliqués et les dates sont découvertes et données en urgence au mépris de l’organisation et la vie des écoles. Les enseignants ressentent un gros sentiment d’injustice sur les inscriptions au PDF, le manque de dates, les difficultés à organiser les mercredis (rendez-vous médicaux...), et le risque de se voir autorisés une absence sans traitement avec en plus le retrait d’un jour d’AGS, préjudiciable pour le mouvement et les promotions. L’administration répond que toute autorisation sans traitement est obligatoirement suivie d’une perte d’AGS.
Gestion catastrophique des personnels : courriers adressés à des collègues ayant quitté le département depuis plusieurs années, courriers adressés à des écoles fermées.
Rappel : les animations pédagogique en dehors du rattachement administratif donnent droit à des indemnités de déplacement.

Reconnaissance du métier : La perte de reconnaissance de l’administration et de la population revient régulièrement. Pourtant, un sondage du SNUipp-FSU, annoncé au colloque maternelle montre une très bonne image de la maternelle dans la population, meilleure que celle que les enseignants en ont ! Le SNUipp-FSU invite les collègues à participer aux différents colloques ouverts à tous. Ces temps d’échange et de formation sont extrêmement enrichissants. Le SNUipp est un des rares syndicats à se préoccuper de la transformation de l’école d’un point de vue pédagogique.  

Règles du mouvement : Elles seront réexaminées en janvier 2016. Le SNUipp-FSU défendra entre autre le fait que les directeurs victimes d’un fusion, ne souhaitant pas le poste de direction, bénéficient d’une affectation prioritaire sur le poste d’adjoint ainsi que le retour à une fiche de voeux au deuxième mouvement.

Remplacement : Beaucoup de dysfonctionnement constatés dans les faits : remplaçants non sollicités alors que des besoins sont nécessaires, remplaçants appelés plusieurs fois pour une même journée, confusion dans les journées, remplacement adapté le matin après 9h selon les demandes... La nouvelle gestion des remplaçants est problématique : mauvaise connaissance du terrain et de la spécificité des écoles. A cela s’ajoute une suspicion : ne serait-ce pas un moyen de faire des économies en choisissant de ne pas déplacer des personnels ?
Rappel : une journée de remplacement est indivisible (compté comme une journée d’absence en AGS). 11 demi-journées pour enfant malade par année civile.
Des écoles comptabilisent 30 journées non remplacées l’an passé.

Evaluations d’école : Pas toujours bien vécues de la part de certaines équipes qui voient remettre en cause leur liberté pédagogique. En revanche le ressenti est dans l’ensemble positif lorsque le dispositif remporte l’adhésion de l’équipe.

Carte scolaire : Des fusions sont déjà annoncées. Les fusions d’écoles situées sur des sites distants posent un réel problème de gestion pour le directeur.
Des équipes nous ont fait part de remontrances mal venues à des écoles qui avaient un différentiel entre prévisions et effectifs. Les déménagements, ça arrive ! _Pourtant l’administration fait parfois la sourde oreille lorsque le SNUipp communique les chiffres exacts lors du CDEN carte scolaire. Il est important que vous communiquiez vos effectifs au SNUipp afin de défendre les ouvertures/non fermetures de classe.

Élèves à comportement difficile : Trop d’élèves ayant une notification AVS, se retrouvent sans aide. Les collègues sans formation se sentent démunis, d’autant plus que le RASED est parfois inexistant ou est limité dans ses interventions, suite à la suppression en masse de maîtres E et G et au budget en chute libre. L’administration n’apporte pas de réponse et les remarques faites par des supérieurs du type : « maintenant c’est comme ça, il faut vous y faire » sont inacceptables. Ces situations sont une réelle source de souffrance au travail.

Le SNUipp-FSU a rappelé le rôle et le travail des délégués du personnel et du syndicat ainsi que la pétition ISAE, pour une reconnaissance salariale légitime.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |