Retour accueil

Y’a de quoi s’énerver !

C’est ce que pensent tous les collègues qui ont eu pris connaissance du courrier du DASEN sur la « prérentrée ».

jeudi 2 juillet 2015

C’est ce que pensent tous les collègues qui ont eu pris connaissance du courrier du DASEN sur la « prérentrée ».

Alors qu’il y a peu, on nous imposait deux journées de prérentrée, monsieur Huchet nous écrit que pour 2015-2016 :
- aucun temps avant le 31 août ne « saurait être pris en compte » (c’est tout juste si on ne nous interdit pas d’être dans l’école avant le jour J-1) !
- la prérentrée est optionnelle pour les enseignants qui n’ont pas à travailler le lundi...
-  deux demi-journées « pourront » être dégagées, durant l’année scolaire, afin de permettre des temps de réflexion et de formation sur des sujets proposés par les autorités académiques.

Pas de proposition quant au « comment faire » quand les directeurs sont mobilisés la moitié de la prérentrée par une réunion, quand il y a des aménagements voire des déménagements à effectuer !

Pas d’explication sur « où » prendre les 2 demi-journées annoncées : sur nos 108 heures, sur la journée dite de solidarité ?

Et son courrier se clôt sans un mot exprimant une quelconque reconnaissance de notre travail…

Le SNUipp-FSU va exiger une clarification et interpeller le national !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |