Retour accueil

Vous êtes actuellement : Le SNUipp-FSU 14  / Actualités 


Compte-rendu de CAPD du 4 juin 2015

Parce que la CAPD ne traite pas que des questions de mouvement, mais aussi des avancements, des permutations et de toutes les autres situaitons des personnels.

mercredi 10 juin 2015

- Le mouvement en quelques chiffres

Sur 1 002 collègues qui ont participé au mouvement cette année, 477 collègues ont muté (47%) et 221 sont sans poste à l’issue de la phase principale.
Parmi les collègues mutés, 76% ont eu satisfaction sur leurs dix premiers vœux. Le pourcentage monte à 90 quand l’on considère les vingt premiers. Mais, 50% d’entre eux ont été nommés sur zone géographique alors que, l’an passé, ils étaient 37%.
Cette année 15 cascades ont été effectuées. C’est en tout une soixantaine de collègues qui ont été concernés.
Il reste 29 postes vacants dont 11 directions, 3 postes en ASH et 15 postes de brigade.

- Les postes « berceaux »

Une liste de 96 postes réservés aux PES a été mise à jour. Le Snuipp a demandé des précisions sur le complément des postes réservés pour les PES.
Les stagiaires seront affectés à mi-temps sur ces supports. Les compléments, pour la plupart de ces postes, ont déjà été organisés. Seuls 23 postes restent sans complément. Ils seront complétés lors des phases d’ajustement.
L’administration a averti qu’elle ferait son possible pour ne pas affecter deux stagiaires sur un même support mais elle a aussi prévenu que des contraintes organisationnelles pouvaient l’imposer.
Le SNUipp a réaffirmé son opposition à cette dernière organisation.
Les PES seront réunis à l’Inspection Académique le 8 ou le 9 juillet pour choisir leur poste. Ce calendrier pose toujours le problème de l’impossibilité de contacter les écoles pendant les vacances.

- Les décharges de direction

Les directions de 3 classes bénéficient dorénavant de 10 jours dans l’année. Certaines de ces décharges ont déjà été organisées avec des postes fractionnés. Pour le restant, elles seront assurées par des brigades.
Le SNUipp s’inquiète de cette organisation. Il ne souhaite pas que les jours de décharge soient planifiés, et que ce ne soit pas des « bouche-trou » pour les brigades.

- Les postes à profil

17 hommes et 31 femmes ont participé aux commissions pour obtenir un poste à profil. Le SNUipp-FSU fait remarquer que ces effectifs ne reflètent pas la réalité de la profession étant donné que les femmes sont bien plus nombreuses que les hommes. De plus, en poussant l’analyse et en regardant de plus près les avis, les hommes ont obtenu 16 avis favorables (presque 100% de réussite) alors que les femmes seulement 25. 41 % des hommes ont obtenu un poste, 32 % des femmes en ont obtenu un.
Faut-il être un homme pour réussir plus facilement ? Le SNUipp-FSU s’interroge ! Le SNUipp avait déjà alerté l’administration sur le déséquilibre homme-femme et il a interpellé les IEN à encourager les femmes au cours de leur carrière.

- Formations

option D : 8 candidats retenus (sur 8)
option G : un candidat (sur 2)
Formation psychologue scolaire : seuls 2 candidats ont été retenus sur les 5 reçus à Paris et tous les sortants de formation ont obtenu un poste lors du mouvement principal.

- Carte scolaire

Hormis une personne, toutes les victimes de carte scolaire ont retrouvé un poste lors du mouvement principal.

- Phases d’ajustement

221 collègues restent sans poste à l’issue du mouvement principal. Parmi eux, 7 n’ont pas fait de vœu sur secteur géographique. Pour pouvoir appliquer la nouvelle règle qui entérine la disparition de la fiche d’extension de vœux, l’administration va donc définir un vœu géographique en examinant le premier vœu.
Comme dit précédemment dans le premier point, il reste, suite au mouvement principal, 29 postes. À ceux-là s’ajoutent les autres postes qui vont apparaître au fur et à mesure suite à la recomposition de fractionnés, à d’éventuels exeat, à des autorisations de temps partiels et à des postes libérés pour doter les dispositifs (« plus de maîtres que de classes » et « accueil des moins de trois ans »).
La première phase d’ajustement aura lieu jeudi 2 juillet.
Les inéat seront quant à eux affectés, avec tous les collègues qui seront encore sans poste, lors de la deuxième phase d’ajustement qui se tiendra le jeudi 27 août.

- Hors classe

Le pourcentage de promus est cette année de 4,5%. Il était de 4% l’an dernier. Cela donne un contingent de 119 promus à la hors classe pour le Calvados.
Attention, l’année prochaine les règles changent encore. N’hésitez pas à nous contacter ou à lire nos publications pour connaître ces modifications. Le SNUipp-FSU a demandé à l’administration des statistiques sexuées. Les nouvelles règles risquent d’aggraver les différences de salaire hommes-femmes.

- Congé parental

Pour l’instant, il n’est pas possible d’intégrer le temps d’un congé parental à l’ancienneté générale de service. L’Inspection Académique interroge le Ministère sur ce sujet.
Le SNUipp national a écrit au ministère pour appliquer les textes. Il semblerait que cela devienne possible et pour le SNUipp-FSU cela se traduirait par une grande victoire.

- Liste d’aptitude d’intégration dans le corps des professeurs des écoles Les collègues, au nombre de quatre, ont tous été promus. Pour information, il reste 23 instituteurs dans le département.

- Ineat et exeat

Concernant l’intra-académique, cette année, un cadrage a vu le jour. Sur les 43 demandes d’ineat venant de l’Orne, 5 ont été acceptés.
Par ailleurs, toutes les demandes d’exeat ont été acceptées et l’inspection a reçu 78 demandes d’ineat. À part les demandes concernant l’académie, aucune réponse n’a encore été apportée aux ineat.

- Congés de formation professionnelle

L’administration a reçu 20 demandes et ne dispose que de 24 mois pour l’ensemble de celles-ci. Cette année, le critère retenu est l’antériorité de la demande et 4 collègues seulement ont obtenu satisfaction.

- Questions diverses du SNUipp-FSU :

  • Psychologues scolaires
    Suite à une demande du SNUipp, le DASEN a expliqué que la nouvelle sectorisation dépend uniquement d’une harmonisation du nombre d’élèves par secteur (les secteurs de collèges n’ont pas été pris en compte). La plupart des psychologues sont restés dans leur circonscription.
    Le souhait est qu’il y ait au moins 3 psychologues dans chaque circonscription, parfois 4, exceptionnellement 5. Pourtant il n’y a actuellement que 5 postes pour les 2 secteurs de Lisieux Nord plus Lisieux Sud.
  • Décharges REP+
    Le SNUipp-FSU national est étonné que les 18 demi-journées de décharges ne soient pas encore organisées dans le Calvados. Une information est à venir mi-juin.
  • Vivier de formateurs
    4 candidats CAFIPEMF sont admissibles. Le SNUipp-FSU s’inquiète de la baisse du vivier, surtout en cycle 1. Les textes sur la nouvelle formation CAFIPEMF paraîtront plus tard. Cette formation passera d’1 à 2 ans.
  • Point sur les fusions/défusions tardives
    Le SNUipp-FSU a rappelé au DASEN le sentiment d’impuissance des collègues concernés. Les collègues qui se sentiraient lésés par rapport à leur mouvement suite à des mesures de carte scolaire tardives, doivent écrire à l’administration et adresser le double de leur courrier au SNUipp-FSU.
  • Autorisation d’absence sans traitement
    Suite à une question du SNUipp-FSU 14 sur l’impact sur l’AGS de ce type d’absence, les services départementaux ont interrogé le ministère.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |