Retour accueil

Vous êtes actuellement : Le SNUipp-FSU 14  / Actualités 


Conseil écoles-collège : usine à gaz ?

lundi 10 février 2014

Le décret du 24 juillet 2013 impose la création d’un conseil écoles-collège.

Instance peu légitime et très contrôlée !

Ses membres sont cooptés pour la moitié d’entre eux par le principal parmi les enseignant-es du collège et pour l’autre moitié par l’IEN parmi les professeur-es des écoles.

De même, le principal et l’IEN président ce conseil et fixent l’ordre du jour. Son but est d’établir un « programme d’action » du cycle CM1-CM2-6e pour l’année qui suit.

La circulaire nationale n’impose pas que les enseignants du premier degré participant à ces réunions soient obligatoirement les directrices et directeurs et les maîtres de cycle 3....

le programme devra être adopté par le CA du collège et les conseils des écoles. Il est évident que les pressions seront fortes pour que ces instances représentatives (avec des personnels élus, des parents d’élève, des représentant-es des collectivités locales…) ne remettent pas en cause le travail du conseil et soient réduites au simple rôle de chambres d’enregistrement.

Avec quels moyens ?

Le conseil écoles-collège doit établir un programme d’action de continuité sur le cycle. Comment ces programmes seront financés ?

Comment "inviter" à ces réunions des enseignants du second degré rémunérés pour ces heures supplémentaires et des enseignants du premier degré qui y participent pour....rien du tout !

Le SNUippFSU a demandé l’inscription de ce point à l’ordre du jour du CTSD du 14 février. Plus d’infos après la réunion.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |