Retour accueil

Vous êtes actuellement : Le SNUipp-FSU 14  / Actualités 


Horaires de travail des enseignant-e-s référent-e-s....et charge de travail

vendredi 29 novembre 2013

Horaires ...

En synthétisant à l’extrême les textes qui régissent le temps de travail des enseignant-e-s du premier degré, on arriverait à une formulation du type « 36 semaines de 24 H devant élèves auxquelles s’ajoutent des obligations de service « hors présence élève » à raison de 108H par an (conseils d’école et de classe, animations pédagogiques...)*.

Mais cette réglementation ne s’applique que pour les collègues en classe ! Pour les autres, c’est le « droit commun » qui s’applique, soit « 1607 heures annuelles »...

Un-e enseignant-e référent-e qui souhaiterait, comme ses collègues, organiser son temps de présence sur 36 semaines devrait donc être sur son lieu de travail... près de 45h par semaine ! Pour respecter le cadre des 35H/semaine, il/elle devrait renoncer à 10 semaines de congés et se rendre sur son lieu de travail pendant 46 semaines par an...

Un cadre extrêmement ambigu, totalement incompréhensible, qui éloigne les référent-e-s de leur métier (ils/elles sont avant tout enseignant-e-s !) et que l’administration n’a pas su rendre lisible : rien n’a été dit aux personnels concernés dans la fiche « profil de poste ». Un groupe de travail départemental sur « ce que pourrait être l’organisation du temps de travail des enseignant-e-s référent-e-s » devrait être mis en place qui associera les collègues concerné-e-s... Le SNUipp-FSU a demandé à être associé à la réflexion.

… et charge de travail.

Un nombre de dossier excessivement élevé et un secteur d’intervention trop vaste : voilà le quotidien des enseignant-e-s référent-e-s... Alertée sur cette situation intenable, la direction académique du Calvados engage une réflexion avec les personnels concerné-e-s. Elle devrait conduire à une réorganisation des secteurs d’intervention et une baisse du nombre de dossiers à traiter par la création d’un à deux postes.

*les textes n’intègrent pas le « temps de travail invisible » que les collègues consacrent à la préparation de leur classe, aux corrections, au travail en équipe ou encore aux rencontres avec les parents. Une étude récente du SNUipp-FSU a montré que les enseignant-e-s du premier degré travaillaient en moyenne 43 heures par semaine.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |