Retour accueil

Lettre aux maires modifiée après action SNUipp-FSU du 23 janvier.

Il faut continuer d’interpeller les élus !

jeudi 24 janvier 2013

Madame, Monsieur le Maire,

Vous êtes chargés de soumettre votre intention aux DASEN avant le 31 mars concernant l’organisation des temps scolaires. Très attachés aux relations de confiance entre l’Ecole et les communes, nous estimons que les enseignants ne peuvent être écartés de ce débat qui doit concilier intérêt des élèves et conditions de travail des enseignants.

Si l’organisation de la semaine scolaire relève de l’Éducation nationale et du Directeur Académique des services de l’Éducation nationale du département, nous estimons que les conseils d’école réunissant parents, enseignants et élus ne peuvent être tenus à l’écart de l’organisation scolaire que vous souhaitez proposer. En effet, un passage à 4,5 jours a des conséquences importantes sur les conditions de vie et d’apprentissage des élèves comme sur nos conditions de vie personnelle et professionnelle. La durée de la pause méridienne, les horaires de l’école, les activités périscolaires sont des sujets sur lesquels la concertation avec les acteurs sur le terrain est incontournable.

Pour nous, il s’agit bien de construire une journée articulant de manière cohérente des temps scolaires et temps périscolaires de qualité pour tous les élèves. Nous sommes également très attachés à ce que soit garantie l’égalité territoriale notamment dans l’offre des activités culturelles, artistiques ou sportives annoncées. Un partenariat confiant et serein est donc indispensable. Dans ce cadre, notre conseil d’école doit participer activement aux choix de l’organisation du temps scolaire de la semaine et à l’élaboration éventuelle d’un projet éducatif territorial. Toute décision unilatérale n’est pas concevable.

Monsieur, Madame le Maire, nous souhaitons donc être informés et consultés au sujet de vos intentions concernant l’organisation de la semaine scolaire. La coopération de tous les acteurs partie prenante de ce dossier est indispensable et ce dans l’intérêt des élèves.

Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur le Maire l’expression de nos respectueuses salutations.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |