Retour accueil

Rythmes scolaires : point de situation au 12 décembre

Le SNUipp-FSU n’accepte pas que cette réforme se fasse sans les enseignants et leur revalorisation. Le conseil des maîtres doit interpeler le maire. La pétition pour la revalorisation des salaires doit être massivement signée.

mercredi 12 décembre 2012

Ici et là, des écoles ont vent d’une éventuelle intention d’une mairie de modifier les rythmes scolaires à la rentrée 2013. Le SNUipp propose une intervention des enseignants de l’école auprès du maire la commune :

« Sans nous, cela ne peut pas le faire ! On interpelle le maire » :

La section départementale SNUipp-FSU du Calvados, avec sa fédération la FSU en fera de même en soutenant les initiatives des équipes d’école.

Le SNUipp-FSU ne laissera pas les enseignants seuls face à d’éventuelles annonces locales. Aucun cadrage officiel n’est à ce jour finalisé. Donc, rien ne peut être décidé maintenant.

De plus, l’organisation du temps scolaire est de la compétence du DASEN.

Cadrage des obligations de service des enseignants

Des premiers éléments de réponses ont été apportés sur le rythme des élèves, rien n’est cadré concernant le temps de travail des enseignants.

Les discussions sur la redéfinition de leurs obligations de service doivent se poursuivre en janvier.

Pour le SNUipp, l’amélioration des conditions d’apprentissage des élèves et de travail des enseignants concourt à la réussite des élèves. Les deux vont de pair.

Le SNUipp-FSU porte sans cesse des propositions exigeantes.

Pour le SNUipp-FSU, la discussion ne peut se réduire à une redéfinition des seules 60 heures de l’aide personnalisée transformée en Activité pédagogique complémentaire.

Le SNUipp-FSU demande une redéfinition complète des 108 heures qui prennent entièrement en compte une partie de la face cachée de notre travail (temps de travail en équipe, de rencontre avec les parents et les partenaires pour les élèves en difficultés, en situation de handicap, …)

De plus, le SNUipp-FSU continue de demander une compensation financière des surcoûts engendrés par le passage à la semaine de 4,5 jours mais aussi une concrète revalorisation des rémunérations des enseignants et une amélioration de leur déroulement de carrière.

Il vous incite à signer et faire signer largement la pétition nationale sur la revalorisation des salaires.

D’autres mesures concrètes améliorant la vie quotidienne des écoles et la vie professionnelle et personnelle des enseignants sont indispensables ( retour de la formation continue, droit aux temps partiels, progrès dans les mutations, ...)

Consultation des enseignants

Le SNUipp ne fera rien sans les enseignants. En janvier, à l’issue des discussions, il consultera les enseignants sur le projet global du ministère concernant ce dossier.

D’ici là, rencontres et mobilisations avec les collègues seront à l’ordre du jour au retour des vacances de Noël.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |