Retour accueil

Vous êtes actuellement : Métier  / Conditions de travail - CHSCT 


Comité hygiène et sécurité départemental

La FSU agit pour de meilleures conditions de travail au sein de cette instance.

vendredi 28 septembre 2012

Les représentants de la FSU se sont abstenus lors du vote demandant une enquête suite au suicide d’un enseignant, détaché dans le second degré, le jour de la rentrée.

Notre vote ne traduit nullement une négation de la « souffrance au travail » des enseignants en général et de cet enseignant en particulier. Il répond au constat que la présentation de l’ensemble des éléments d’accompagnement de la demande de détachement du collègue qui a mis fin à ses jours, des réponses qui lui ont été apportées, en particulier la réponse positive et rapide du rectorat à son souhait, lors de la pré-rentrée, de changement d’affectation, ne présentait aucune zone d’ombre.

L’action de la FSU au niveau local et national, ses réponses aux collègues, témoignent de son engagement pour l’amélioration des conditions de travail et la prise en compte des risques psychosociaux dont on connait les graves conséquences.

Les enseignants, souffrent de devoir, au bout de la chaîne des différents échelons hiérarchiques, « se débrouiller » face à des publics difficiles, d’injonctions contradictoires sans que les moyens d’y répondre leur soient donnés ; les éléments ne manquent malheureusement pour appuyer cette analyse.

Ce CHS-CT du Calvados de septembre, a permis de revenir sur le mal être qui s’est accru dans les écoles, les collèges et les lycées ces dernières années, d’établir des perspectives de réponses départementales.

C’est un objectif qui rassemble les représentants syndicaux et dont le geste dramatique de notre collègue marque l’importance et l’urgence.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |