Retour accueil

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : Avenir de l’École : les enseignants mobilisés

lundi 30 janvier 2012

Partout, les enseignants du primaire se mobilisent pour l’avenir de l’Ecole. Mardi 31 janvier s’annonce comme un temps fort national d’action pour l’école. Ce jour, dans le primaire un appel à la grève a été lancé dans 52 départements. La mobilisation s’annonce significative : 60 % dans la Creuse, les Hautes-Alpes, la Seine et Marne, 55 % dans le Nord, la Mayenne, 50 % dans le Loir-et-Cher, l’Indre-et-Loire, la Sarthe, 40 % à Paris ou dans le Pas de calais, 25 % dans le Cantal, le Maine-et-Loire ou les Yvelines …

Des milliers d’enseignants des écoles vont défiler dans les rues, notamment à Paris. Les raisons de la colère ne manquent pas. Les cortèges portent des demandes déterminées : suspensions des suppressions de postes, retrait des projets de décrets sur l’évaluation des enseignants, remise à plat de la formation professionnelle, amélioration des conditions de travail et du pouvoir d’achat... Dans le cadre de l’appel à 101 grèves et manifestations lancé par le SNUipp-FSU, déjà 85 départements ont programmé des actions (grèves, manifestations, rassemblements avec les parents) pour dénoncer les mesures de suppressions de postes qui vont rendre la rentrée scolaire 2012 tendue. Sur le terrain, les Inspecteurs d’académie opèrent des coupes drastiques dans les RASED, le remplacement, la scolarisation des moins de trois ans. Le nombre d’élèves par classe va augmenter. Autant de mesures qui s’attaquent encore une fois aux élèves les plus fragiles.

C’est un véritable mouvement pour l’école qui se construit à l’heure actuelle. D’autres actions sont en effet programmées dans les départements dans les jours à venir. Parents, enseignants sont mobilisés. Ils doivent être entendus. Le SNUipp-FSU demande des mesures d’urgence pour la rentrée 2012.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |