Retour accueil

Le SNUipp-FSU refuse de participer au cycle de « concertation » sur le dossier de l’évaluation de la valeur professionnelle des enseignants

Lettre au Ministre

lundi 9 janvier 2012

Texte de la lettre envoyée

Sébastien SIHR
Secrétaire Général

À

Monsieur Luc CHATEL
Ministre de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et de la Vie Associative
110 rue de Grenelle
75357 Paris 07 SP

Monsieur le Ministre,

Je m’adresse à vous pour vous indiquer que le SNUipp-FSU a décidé de ne pas participer au cycle de « concertation » sur le dossier de l’évaluation de la valeur professionnelle des enseignants.

Nous constatons que les principales orientations portées dans cette réforme sont maintenues. L’absence de la dimension de conseil et d’accompagnement des enseignants, l’alignement des carrières par le bas, les modalités d’avancement remises entre les seules mains du supérieur hiérarchique et ce sans transparence, ne peuvent recueillir notre assentiment. Ce projet semble d’avantage guidé par des considérations économiques et idéologiques que par des préoccupations éducatives et professionnelles. De plus, les rendez-vous que vous proposez aujourd’hui pour des rencontres bilatérales relèvent plus de la précipitation que d’une réelle volonté de discussion constructive. A ce jour, les conditions d’une concertation sereine et transparente ne nous semblent donc pas réunies et nous le déplorons. Mener à bien ce dossier difficile nécessite une toute autre méthode que celle qui a été mise en œuvre depuis deux mois.

Vous avez encore la possibilité d’inverser la tendance. L’entrée en vigueur des nouvelles modalités d’évaluation de la valeur professionnelle des fonctionnaires avec l’entretien professionnel est programmée pour 2013. Il est dès lors encore temps et possible de remettre totalement à plat ce chantier, tant il est vrai que le dispositif actuel d’évaluation des enseignants dans le premier degré est loin d’être satisfaisant et nécessite de réelles améliorations.

Monsieur le Ministre, je vous demande donc de retirer les actuels projets de texte, source du conflit et de mettre en place un véritable processus de discussions concernant l’évaluation des enseignants et leur déroulement de carrière sur de toutes autres bases que celles proposées actuellement. Nous estimons que l’équité et la transparence de l’évaluation, l’amélioration et la revalorisation des carrières, la remise à plat de la formation initiale et continue des enseignants doivent être au cœur de toute évolution.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, à l’expression de nos salutations respectueuses.

Sébastien SIHR
SNUipp-FSU 128 boulevard Auguste Blanqui – 75013 Paris.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |